« Pseudo-ministre » mais vraie médiocre : Najat Vallaud-Balkacem attaque encore les bourses au mérite

Par un arrêté paru au Journal officiel le jeudi 28 mai, la ministre de l’Education nationale Najat Vallaud-Balkacem a décidé de fixer le montant des bourses au mérite à 900€ par an, contre 1800€ auparavant. Cette bourse qui vise à récompenser les étudiants ayant obtenu une mention « Très bien » au baccalauréat est tant une récompense du travail déjà accompli qu’un encouragement donné aux meilleurs à poursuivre leurs efforts.

Le plan comm’ de Vallaud-Belkacem pour gérer la pénurie de ministre

Depuis mars et la démission de Geneviève Fioraso, Najat Vallaud-Belkacem prend l’intérim du ministère et communique, pour rassurer près de deux millions de personnes, étudiants et personnel éducatif, qui demeurent sans ministre ni secrétaire d’Etat de tutelle et s’inquiètent de cette situation. À juste titre, puisque les budgets 2015 alloués au ministère de l’Enseignement Supérieur et Recherche ne sont toujours pas connus, malgré une baisse des dotations de l’Etat de 110 millions d’euros déjà décidée pour cette année et « 1,6 milliard d’euros d’économies d’ici 2017 » (annonce de G. Fioraso le 04/06/2014), sur un budget total de 25,9 milliards d’euros.

L’aveuglement coupable de l’Observatoire de la laïcité sur les signes religieux ostensibles à l’université

Jeudi 22 janvier, le rapporteur général de l’Observatoire de la laïcité, rattaché aux services du Premier ministre, Nicolas Cadène déclare dans letudiant.fr que l’Observatoire n’a « pas de remontées laissant penser qu’il existe des préoccupations et des problèmes autour du port du voile à l’université ». Interrogé sur la possible extension à l’université de la loi de 2004 interdisant le port de signes religieux à l’école, il persiste : « La question ne se pose pas. (…) En outre, les universitaires, les syndicats étudiants, la CPU (Conférence des présidents d’université) ne sont absolument pas favorables à l’interdiction des signes religieux à la fac. ».