La réforme de l’École Polytechnique, une attaque en règle contre le modèle méritocratique français

En décembre dernier, Manuel Valls missionnait Bernard Attali, haut fonctionnaire et ancien PDG d’Air France, pour proposer une série de réformes de l’Ecole Polytechnique. Ce rapport, rendu public vendredi et dont une grande partie des propositions a été reprise par le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian lors de son discours du samedi 6 juin à Palaiseau, est une attaque en règle contre le modèle méritocratique français, et menace de faire imploser le système des grandes écoles. Les mesures envisagées pour l’X sont radicales :

« Pseudo-ministre » mais vraie médiocre : Najat Vallaud-Balkacem attaque encore les bourses au mérite

Par un arrêté paru au Journal officiel le jeudi 28 mai, la ministre de l’Education nationale Najat Vallaud-Balkacem a décidé de fixer le montant des bourses au mérite à 900€ par an, contre 1800€ auparavant. Cette bourse qui vise à récompenser les étudiants ayant obtenu une mention « Très bien » au baccalauréat est tant une récompense du travail déjà accompli qu’un encouragement donné aux meilleurs à poursuivre leurs efforts.

Couac inacceptable à l’Université Toulouse 2 Jean Jaurès

L’université Toulouse 2 Jean Jaurès subit une nouvelle fois les problèmes de l’administration. Après de longs blocus venant de zadistes et autres mouvements d’extrême gauche perturbant les étudiants voulant travailler, et ce, sans que l’administration n’intervienne réellement, celle-ci a encore une fois prouvé son incapacité le 21 mai dernier.

Etudiants méritants versus étudiants fictifs, Le déni de méritocratie

La méritocratie à l’Université… Voilà un bien bel exemple d’échec. Passée en quelques décennies de base fondamentale pour la réussite scolaire et universitaire, à une simple valeur désuète.
Si l’on pourrait discuter longtemps de cet abandon progressif des prérogatives de l’Etat et ce qu’il implique, attardons-nous sur un de ses aspects, et non des moindres lorsqu’on défend une certaine idée de la France et du patriotisme : le scandale des étudiants fictifs.