Nomination de T. Mandon : entre indifférence et mépris pour l’Enseignement supérieur et la Recherche

Ce mardi 17 juin, le Président de la République a nommé, sur proposition du Premier ministre, Thierry Mandon au poste de secrétaire d’Etat à l’Enseignement supérieur et à la Recherche auprès de la ministre de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieure et de la Recherche. Cette nomination n’est pas de nature à rassurer le Collectif Marianne sur l’attention que porte François Hollande et son gouvernement aux étudiants, aux enseignants-chercheurs et à tous les personnels de l’ESR.

Enseignement supérieur : immobilisme à tous les étages au gouvernement !

Lors de son interview du 18 mai sur France Culture, Manuel Valls a évoqué les futurs « ajustements » devant être réalisés au sein de l’équipe gouvernementale. Bien qu’il ait confirmé la nomination prochaine d’un Secrétaire d’État chargé de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, le Premier ministre s’est empressé d’ajouter que cette nomination n’interviendrait qu’au mois de juin. Voilà donc trois mois que l’Enseignement supérieur, dégradé au rang de Secrétariat d’État, essuie les coup(e)s de Bercy sans personne pour le défendre. Trois mois que Najat Vallaud-Belkacem assure un intérim de façade, plus préoccupée à sauver une réforme des collèges qui prend l’eau et tout aussi désastreuse que la situation financière des universités françaises.

Le plan comm’ de Vallaud-Belkacem pour gérer la pénurie de ministre

Depuis mars et la démission de Geneviève Fioraso, Najat Vallaud-Belkacem prend l’intérim du ministère et communique, pour rassurer près de deux millions de personnes, étudiants et personnel éducatif, qui demeurent sans ministre ni secrétaire d’Etat de tutelle et s’inquiètent de cette situation. À juste titre, puisque les budgets 2015 alloués au ministère de l’Enseignement Supérieur et Recherche ne sont toujours pas connus, malgré une baisse des dotations de l’Etat de 110 millions d’euros déjà décidée pour cette année et « 1,6 milliard d’euros d’économies d’ici 2017 » (annonce de G. Fioraso le 04/06/2014), sur un budget total de 25,9 milliards d’euros.

Communiqué sur le départ imminent de Geneviève Fioraso du gouvernement

L’annonce, ce matin, de la démission de la secrétaire d’Etat à l’enseignement supérieur et à la recherche Mme Fioraso, était attendue depuis longtemps.

Mme Fioraso, pendant presque 3 années ministre puis secrétaire d’Etat, ne laissera pas une grande trace dans le monde universitaire.

Après les révélations sur l’invention de son diplôme, Mme Fioraso doit démissionner

  La divulgation par Médiapart du fait que Geneviève Fioraso n’ait pas les diplômes qu’elle prétend avoir constitue un manquement grave à ses fonctions de secrétaire d’Etat à l’enseignement supérieur et à la recherche.   Après Jérôme Cahuzac, le ministre du budget chargé de l’évasion fiscale qui possédait lui même un compte en Suisse, Jean-Christophe […]

Caution locative étudiante : oui mais…

Le gouvernement et la secrétaire d’Etat à l’enseignement supérieur à et la recherche Mme Fioraso ont annoncé la généralisation de la caution locative étudiante (CLé) permettant ainsi à tout étudiant ne disposant pas de cautionnaires et sous certaines conditions, de bénéficier d’une garantie de l’Etat et d’être dispensé du paiement du dépôt de garantie.
Si ce dispositif va dans la bonne direction, on peut cependant regretter plusieurs choses.