Réforme du doctorat pour nous, c’est non

Le collectif Marianne demande le retrait de ce texte car il en va de l’avenir des professeurs et de leurs étudiants et, plus largement, de la recherche et de l’Université française.

Budget 2015 : le gouvernement met en danger nos universités

Le projet de loi de finances (PLF) 2015 a finalement annoncé, le 1er octobre 2014, une légère hausse des crédits du budget général alloués à l’Enseignement supérieur et la Recherche, passant de 23.005 à 23.050 milliards d’euros, soit une hausse, par rapport à 2013, de moins de 0.2%.

Cette revalorisation a minima constitue un véritable signal d’alarme au vu de la situation de nos universités.

Petit manuel de la massification bon marché

Moins de moyens, moins de débouchés et toujours plus d’étudiants ! La massification de l’enseignement supérieur est un désastre commandité, avec force autosatisfaction, par des idéologues de ministère… et dont les étudiants sont comme toujours les premières victimes. Voici un constat qui n’est pas neuf n’étonnant guère que les aveugles et ceux pour qui l’histoire s’est arrêtée en 68. Mais si l’idéologie est coupable de l’effondrement de l’Université, après celui de l’École, il serait bien naïf de penser qu’elle est encore seule aux commandes. Face au désastre, c’est le cynisme qui, sous couvert de bien-pensance altruiste, mène des centaines de milliers d’étudiants à l’abattoir social.