« Pseudo-ministre » mais vraie médiocre : Najat Vallaud-Balkacem attaque encore les bourses au mérite

Par un arrêté paru au Journal officiel le jeudi 28 mai, la ministre de l’Education nationale Najat Vallaud-Balkacem a décidé de fixer le montant des bourses au mérite à 900€ par an, contre 1800€ auparavant. Cette bourse qui vise à récompenser les étudiants ayant obtenu une mention « Très bien » au baccalauréat est tant une récompense du travail déjà accompli qu’un encouragement donné aux meilleurs à poursuivre leurs efforts.

Enseignement supérieur : immobilisme à tous les étages au gouvernement !

Lors de son interview du 18 mai sur France Culture, Manuel Valls a évoqué les futurs « ajustements » devant être réalisés au sein de l’équipe gouvernementale. Bien qu’il ait confirmé la nomination prochaine d’un Secrétaire d’État chargé de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, le Premier ministre s’est empressé d’ajouter que cette nomination n’interviendrait qu’au mois de juin. Voilà donc trois mois que l’Enseignement supérieur, dégradé au rang de Secrétariat d’État, essuie les coup(e)s de Bercy sans personne pour le défendre. Trois mois que Najat Vallaud-Belkacem assure un intérim de façade, plus préoccupée à sauver une réforme des collèges qui prend l’eau et tout aussi désastreuse que la situation financière des universités françaises.

La suppression des bourses au mérite suspendue : une bonne nouvelle, mais…

Le Conseil d’Etat a décidé, ce vendredi 17 octobre, et suite à la requête de plusieurs parents d’élèves dans le cadre d’un recours pour excès de pouvoir, de suspendre la partie de la circulaire du 2 juillet 2014 relative à la suppression de l’aide au mérite pour les étudiants non bénéficiaires en 2013-2014. En d’autres termes, il a jugé bon de maintenir la bourse au mérite.